Coronavirus: What’s Happening in Canada and Around the World on Sunday


The last:

Dozens of people marched Saturday night in downtown Montreal in defiance of the last curfew linked to the pandemic in the province.

Police made an arrest and issued 57 tickets for violating the 10:00 p.m. to 5:00 a.m. ET curfew, which was on its second night of enforcement. No injuries were reported.

People gathered on Sherbrooke Street just before 10 p.m. local time. The police drove down the street and used loudspeakers to order those present to leave. At one point, other officers in riot gear stood in line facing the protesters.

Fines for violating the new curfew range from $ 1,000 to $ 6,000, the provincial government said Thursday

Police officers wearing shields stood in front of protesters in downtown Montreal on Saturday night as officers attempted to impose a curfew aimed at slowing the spread of COVID-19. (SRC)

The Canadian Civil Liberties Association condemned Quebec’s latest restrictions, including the only curfew ordered in Canada in response to the increase in COVID-19 cases. This is the second curfew imposed by Quebec since the start of the pandemic; a precedent, announced in early January 2021, had been in place for nearly five months.

The civil rights group said the Quebec government has presented no evidence that curfews work to slow the spread of the new coronavirus.

WATCH | Exhaustion as the COVID-19 curfew in Quebec goes into effect on New Year’s Eve:

Exhaustion as COVID-19 curfew in Quebec goes into effect on New Year’s Eve

Residents of Quebec are frustrated and exhausted as the province’s latest round of COVID-19 restrictions – including a renewed curfew – take effect on New Years Eve. 2:17

Prime Minister François Legault has not set an end date for the curfew, but said Thursday it would be the first restriction to be lifted once the situation improves.

Meanwhile, the Montreal Canadiens announced on Saturday that they were suspending operations until January 6 as a preventive measure after two more players were added to the NHL’s COVID-19 protocol roster. Players on the list include those who are inactive because they have the virus or may have been exposed to it.


What’s happening across Canada

With testing capacity under strain, experts say the actual number of cases is likely much higher than reported. Regional hospitalization data is also changing, with several provinces saying they will start reporting more precise data that separate the number of people hospitalized with COVID-19 from those hospitalized for another medical condition that also prove positive. for COVID-19[FEMININE

Au moins trois provinces et un territoire ont atteint de nouveaux sommets dans les cas quotidiens de COVID-19 samedi alors que la variante hautement transmissible d’Omicron a continué de faire augmenter les infections à travers le pays.

Ontario signalé 18 445 cas – une augmentation par rapport aux 16 713 nouveaux cas signalés le soir du Nouvel An. Le département provincial de la santé publique a déclaré que 12 autres personnes étaient décédées à cause du virus et que 85 autres personnes étaient hospitalisées.

REGARDER | Une infirmière réagit à la décision de l’Ontario de cesser de signaler les cas de COVID-19 dans les écoles :

Une infirmière de l’Ontario réagit à la décision de la province de cesser de signaler les cas de COVID-19 dans les écoles

Doris Grinspun, chef de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario, répond à la nouvelle selon laquelle le ministère de l’Éducation suspendrait le signalement des cas de COVID-19 dans les écoles et les garderies. 8:48

Des records ont également été établis samedi à Nunavut, qui a signalé 50 nouveaux cas, et Terre-Neuve-et-Labrador, qui a enregistré 442 nouvelles infections.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le ministre de la Santé John Haggie a déclaré qu’il avait été testé positif pour COVID-19 et qu’il s’isolait avec des symptômes semblables à ceux du rhume.

Québec a signalé 17 122 nouveaux cas, marquant le cinquième jour consécutif qu’un nombre record de nouvelles infections ont été signalés dans la province. Il a également enregistré huit décès supplémentaires.


Ce qui se passe dans le monde

Dimanche matin, environ 289,3 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon le traqueur de coronavirus de l’Université Johns Hopkins. Le nombre de morts dans le monde s’élevait à plus de 5,4 millions.

Dans Asie, l’Inde a signalé dimanche plus de 27 000 nouveaux cas de COVID-19, avec des infections en forte augmentation pour un cinquième jour consécutif, mais le ministre en chef de la capitale New Delhi a déclaré qu’il n’y avait “pas besoin de paniquer”, citant de faibles taux d’hospitalisation.

Un agent de santé effectue dimanche un dépistage COVID-19 des personnes faisant la queue devant une station de métro à New Delhi. (Argent Sharma/AFP/Getty Images)

Les plus grandes villes du pays, dont New Delhi et le centre financier de Mumbai, ont connu un récent pic de cas de COVID-19, y compris ceux de la variante Omicron, qui a déclenché une nouvelle vague d’infections dans d’autres parties du monde.

Bien que le nombre de cas actifs à New Delhi ait triplé au cours des trois derniers jours, le ministre en chef Arvind Kejriwal a déclaré que les hospitalisations n’avaient pas augmenté.

New Delhi a été l’une des villes les plus durement touchées lors de la deuxième vague de la pandémie en Inde l’année dernière, avec des hôpitaux à court de lits et d’oxygène salvateur, laissant les patients à bout de souffle.

Dans le Moyen-Orientt, une vague d’infections à Omicron en Israël a conduit dimanche à une nouvelle discussion sur l’immunité collective parmi les fonctionnaires du pays alors que les cas quotidiens continuaient d’augmenter.

Jusqu’à fin décembre, Israël a réussi à éviter la variante Omicron dans une certaine mesure, mais avec des taux d’infection qui s’accélèrent, les cas quotidiens devraient atteindre des niveaux record au cours des trois prochaines semaines. Cela pourrait entraîner une immunité collective, a déclaré Nachman Ash, directeur général du ministère de la Santé.

La patiente ayant subi une transplantation cardiaque, Sharon Tabib, reçoit une quatrième dose d’un vaccin contre le COVID-19 le 31 décembre 2021 à Ramat Gan, en Israël. (Amir Levy/Getty Images)

“Le coût sera un grand nombre d’infections”, a déclaré Ash à la radio 103FM. “Les chiffres devront être très élevés pour atteindre l’immunité collective. C’est possible mais nous ne voulons pas l’atteindre au moyen d’infections, nous voulons que cela se produise grâce à la vaccination de nombreuses personnes”, a-t-il déclaré.

Salman Zarka, responsable du groupe de travail sur les coronavirus du ministère de la Santé, a déclaré que l’immunité collective était loin d’être garantie.

“Nous devons être très prudents avec cela, en particulier à la lumière de notre expérience au cours des deux dernières années au cours de laquelle nous avons vu des personnes qui se sont rétablies [from coronavirus] be re-infected, ”Zarka told Ynet TV.


Comments are closed.